Description du projet

Description du projet

Pourquoi l'AQG est-elle le porte-parole de cette campagne de sensibilisation à l'âgisme?
  • L'AQG a toujours accordé une priorité à la lutte contre l'âgisme;
     
  • L'Association a publié le Vol. 7-No 2 de la revue Vie et vieillissement, L'Âgisme démasqué?
  • L'Association a travaillé en collaboration avec des partenaires ayant ce même objectif (AQDR, OVS, IUGM, etc.);
     
  • Elle a identifié et retenu les constats de la présence d'âgisme et les besoins de sensibilisation dans les milieux de travail : recommandations des tables de travail lors du colloque sur « L'adaptation des milieux de travail à une main-d'œuvre vieillissante », organisée par l'AQG dans le cadre des Journées sur le vieillissement actif 2010.
Pourquoi une telle campagne?
  • L'Association déplore la présence criante et croissante de l'âgisme et d'attitudes âgistes dans les communications des informations portant sur le vieillissement de la population et dans les médias
    • ex. : Vieillissement des babyboumeurs : alerte au « tsunami gris »
       
  • L'AQG a identifié un manque/inexistence de sensibilisation et de formation minimale en approche gérontologique, car celle-ci est non exigée dans les certifications des gestionnaires et des employés œuvrant auprès des personnes âgées vulnérables - prioritairement dans les résidences.
Depuis quand la campagne est-elle en cours?
  • En mars 2011, le Ministère responsable des Aînés du Québec accordait une subvention de 604 000 $ à l'AQG, sur une période de 3 ans, dans le but de réaliser une campagne de sensibilisation et de lutte contre l'âgisme intitulée L‘âgisme, parlons-en!

> Lire le sommaire exécutif du projet
> Lire le communiqué de presse du lancement de la campagne